Les vins Nature de la SAQ


Les vins Nature de la SAQ

La SAQ met en vedette les vins nature.

Les vins natures gagnent en popularité, ce qui peut rendre difficile de savoir quoi acheter. Qu'est-ce qu'un vin nature ? Y a-t-il des lois ou des directives qui régissent leur production ? Peut-on reconnaître un vin nature à sa couleur et à son étiquette ? Cet article répond à toutes ces questions et à bien d'autres, afin que vous soyez prêt la prochaine fois que vous achèterez une bouteille de vin nature.

Les vins natures sont produits sans engrais chimiques ni pesticides, souvent avec des raisins issus de l'agriculture biologique (ou même de l'agriculture biodynamique). Ils sont élaborés sans ajout de levures commerciales, d'enzymes ou de sulfites. Dans de nombreux cas, ils sont produits par de petits producteurs qui n'ont pas les moyens de faire certifier leurs vins comme étant biologiques.

"Nature" n'est pas un terme défini par la loi - et "biologique" signifie techniquement qu'aucun produit chimique n'a été utilisé sur les raisins pendant le processus de culture, mais n'indique pas si la vinification elle-même a été effectuée à l'aide de produits chimiques ou d'additifs tels que le dioxyde de soufre (SO2), qui agit comme un conservateur dans la vinification.

Bien que le vin nature ne soit pas officiellement réglementé comme l'est la production de vin biologique, de nombreux producteurs adhèrent à des normes telles que l'Association des vins natures (AVN) pour la vallée de la Loire en France, ou l'initiative VinNatur du Movimento Turismo del Vino (MTV) en Italie.

Le vin nature est un vin produit sans engrais ni pesticides chimiques et sans ajout de levures commerciales, d'enzymes ou de sulfites.

Les vins natures sont produits sans engrais chimiques ni pesticides et sans ajout de levures commerciales, d'enzymes ou de sulfites. Parce qu'il contient des sulfites en petites quantités, le vin nature n'entre pas dans la catégorie des vins biologiques réglementés par un organisme officiel. En fait, la plupart des vins contiennent des sulfites afin de les conserver. C'est la concentration de ces composants qui différencie les vins biologiques des vins conventionnels.

Par exemple, si un vin contient de l'anhydride sulfureux dans une quantité égale ou inférieure à 10 mg par litre, il est considéré comme biologique et porte donc le terme "biologique". Pour leur part, les vins biodynamiques doivent avoir été produits avec des raisins provenant de vignes cultivées selon des principes inspirés de l'anthroposophie (philosophie développée par Rudolf Steiner). Les vins natures sont fermentés naturellement

Souvent, les vins natures sont produits par de petits producteurs qui n'ont pas les moyens de faire certifier leurs vins comme étant biologiques.

Souvent, les vins natures sont produits par de petits producteurs qui n'ont pas les moyens de faire certifier leurs vins comme étant biologiques. Outre le coût de la certification, de nombreux petits producteurs ne sont pas en mesure de respecter toutes les exigences de la certification biologique : par exemple, dans certaines régions, l'utilisation de fûts de chêne est interdite pour les vins biologiques.

Les producteurs de vins natures s'efforcent néanmoins de travailler de manière aussi biologique et biodynamique que possible dans leurs vignobles et leurs caves. Ils ont également tendance à être plus expérimentaux que les vignerons traditionnels - par exemple, ils peuvent incorporer de nouvelles cultures de levures ou réaliser des assemblages à partir de cépages inhabituels.

Cependant, les vignerons travaillent de façon biologique dans le vignoble et utilisent très peu de sulfites pour conserver le vin.

Cependant, les vignerons travaillent de manière biologique dans le vignoble et utilisent très peu de sulfites pour conserver le vin.

Tout d'abord, un petit rappel. Les vins doivent avoir une teneur en sulfites inférieure à 10 parties par million pour être considérés comme des vins à faible teneur en sulfites ; les vins ayant une teneur inférieure à 5 parties par million sont appelés vins natures en France. Les sulfites sont un sous-produit nature du processus de fermentation ; si vous voulez que votre vin vieillisse, vous en avez besoin. Les sulfites peuvent également être ajoutés au vin pour le conserver, c'est pourquoi certaines personnes pensent qu'ils leur donnent des maux de tête (ce n'est pas vrai en réalité).

Les vins à faible teneur en sulfites sont devenus populaires auprès des consommateurs qui déclarent que leurs vins standards leur donnent des maux de tête ou d'autres symptômes d'allergie.

Les sulfites sont un sous-produit nature du processus de vinification et sont utilisés depuis des siècles comme conservateur pour empêcher la croissance des bactéries et des moisissures. Comme ils peuvent provoquer des réactions allergiques, notamment des maux de tête, des difficultés respiratoires et de l'urticaire (en particulier chez les personnes souffrant d'asthme), certains vinificateurs ont choisi d'ajouter moins de sulfites, voire aucun. Le fait est que faire du vin sans eux n'est pas facile. "C'est comme jouer à la roulette russe", déclare Jean-Sébastien Robicquet, fondateur et propriétaire des vins E. Guigal dans la vallée du Rhône, en France. "Vous pouvez peut-être le faire une fois, mais si vous n'utilisez pas de sulfites, vous ne pourrez jamais le reproduire".

La SAQ offre une vaste gamme de vins natures à différents prix.

La SAQ propose un large éventail de vins natures à différents prix. À environ 10 $, vous trouverez certains rouges et blancs de la vallée du Rhône, comme le Domaine La Soumade Vacqueyras Rouge 2016 (15,75 $). Pour ceux qui préfèrent les blancs, il y a le Bout du Monde Vin de France (16 $), un vin blanc du sud de la France fait à partir de raisins de muscat. À environ 15 $, vous trouverez des vins rouges et blancs de diverses régions d'Italie. En voici quelques exemples : Naturae Passerina Bianco 2017 (14,95 $) et le Natura Rosso IGT Umbria 2017 (14,95 $).

En ce qui concerne les vins mousseux, il y a le Marie Courtin Blanc de Noirs Champagne Brut 2012 (54,75 $), le Crémant d'Alsace Maison Albert Seltz Cremant Brut Réserve (Grands Terroirs) 2013/2014/2015 (24 $), ou des options encore plus abordables comme le Vouvray Petillant Le Rocher des Violettes NV (vin blanc mousseux de Loire) (21 $).

Voici six bouteilles de la brochure automne-hiver de la SAQ pour vous mettre sur la piste.

Voici six bouteilles de la brochure automne-hiver de la SAQ pour vous mettre sur la voie :

  • Côtes de Provence 2016, Rosé, Château la Gordonne, France (24,95 $) ;
  • Gruner Veltliner 2016, Birgit Braunstein, Autriche (21,95 $) ;
  • Côtes du Jura 2015, Les Bruyères, Jean Macle, France (29,85 $) ;
  • Riesling 2016, Ihringer Winklerberg Kabinett trocken (sec), Weingut Leitner-Pramstaller Familie GmbH & Co KG, Autriche (23,15 $) ;
  • Touraine Sauvignon 2016, Vincent Ricard Vigneron Indépendant, Vallée de la Loire, France (20,90 $) ; et
  • Pinot Noir 2015, Bourgogne Clos des Epenots Monopole Nicolas Potel Bourgogne France (39 $).

Essayez les vins natures !

Les vins natures ne sont pas traités avec des produits chimiques ou fabriqués avec l'ajout de levures commerciales, d'enzymes ou de sulfites. Ils sont souvent produits par de petits producteurs.

Les vins à faible teneur en sulfites sont devenus populaires auprès des consommateurs qui déclarent que leurs vins habituels leur donnent des maux de tête ou d'autres symptômes d'allergie.

.